Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le « farming », qu’est-ce que c’est et comment le pratiquer ?

Publié le par johnny walker

Le « farming », qu’est-ce que c’est et comment le pratiquer ?

Les joueurs un minimum connaisseurs du genre de jeux tels que Samurai Siege ont forcément déjà entendu parler du « farming ». Souvent considéré, à tort, comme de l’anti-jeu voire de la triche, il est pourtant tout à fait légal et peut s’avérer un allié indispensable de l’évolution de votre village.

En fait, dans la pratique de Samurai Siege, il devient même (parfois) obligatoire. Explications.

Il est en premier lieu important d’expliquer ce terme de farming.

Derrière ce mot anglais se cache un verbe : to farm, que l’on peut traduire en français par « exploiter » (entendez, exploitation d’une ferme). Bien sûr, dans Samurai Siege, il n’est pas question de poules ou de cochons, mais de vos deux ressources : les pièces et les essences. « Farmer » (comme on le dira en franglais) consiste donc à entretenir ses ressources, à les faire fructifier, dans le but de réunir de grosses sommes (plusieurs centaines de milliers voir plusieurs millions) pour améliorer vos bâtiments ou unités/sorts.

Mais alors, allez vous me dire, n’est-ce pas un des buts du jeu ?
Certes. Mais dans le farming, vous orientez votre jeu uniquement pour l’augmentation rapide de vos ressources. Adieu l’augmentation de points d’honneur, les gros combats, les guerres,… Vous serez plus pacifiques que jamais. Néanmoins, toutes ces évolutions que vous ferez vous aideront par la suite, ce n’est donc pas du temps de perdu, même si c’est l’impression qu’en ont les débutants.

Le farming, c’est aussi la recherche de la baisse de points d’honneur. On ne cherche plus à grimper au classement mais au contraire à stagner voire à baisser. Quel intérêt ? Vous attaquerez alors des ennemis plus faibles (à votre niveau de points) et pourrez voler des ressources plus facilement. De la même manière, si vous pensez bien la défense de vos stocks de ressources, vous risquerez moins de pertes. C’est une équation logique.

Le farming va donc consister en deux étapes :

  • protéger un maximum vos ressources (et seulement vos ressources)
  • attaquer des villages « riches » tout en faisant une croix sur le classement

Alors, a quoi ressemble un village de farmer ?

Difficile d’avoir un seul avis sur cette question, mais on trouve trois points communs entre tous les joueurs qui farment.

  • Le château n’est plus du tout protégé. Comme je vous le disais dans un précédent article, on place généralement le château au milieu du village, entouré et protégé par de nombreuses défenses et caché derrière les autres bâtiments. On cherche donc ici l’effet inverse, c’est à dire l’absence totale de barrières entre votre ennemi et votre château. Votre assaillant va donc se donner à cœur joie pour le détruire (donc récupérer au moins une étoile et « gagner » le combat), mais…
  • Les ressources sont ultra-protégées. A l’inverse, vos stocks de ressources (dépôts et chambres fortes) seront très difficiles à atteindre. Il m’est arrivé de voir des stocks encerclés d’une « barrière » de tours et de canons. Mais sans exagération, vous pourrez pourquoi pas mettre plusieurs couches de murs, de pièges et de défenses. Ici, il n’y a pas une structure de village parfaite, chacun aura son style. L’important est de décourager votre ennemi. Si votre assaillant est venu pour augmenter son honneur, il n’aura pas forcément envie d’aller sacrifier des troupes pour récupérer pièces et essences supplémentaires. Vous commencez à saisir le sens du farming ?
  • Les bâtiments sont placés aléatoirement. Le reste de vos constructions peut être placé d’une manière plus légère. Il n’y a aucune stratégie à suivre, si ce n’est montrer à l’ennemi qu’il peut passer 2 minutes à casser de la pierre, il n’aura pas, de toute façon, vos trois étoiles !

Voir en bas l'exemple parfait d'un village farming.

Comme nous pouvons le voir ici, le château est complètement à l’extérieur des murs, prêt à être détruit par quelques archères. A l’inverse, 6 tours et 3 canons protègent pièces et essences. Certains joueurs se sentiront vite découragés ! Notez que les bâtiments de production (marchés et puits) sont eux aussi complètement isolés. Lors d’un farming, le joueur devra veiller au maximum à récupérer ses ressources (dormez quand même!).

Ces quelques conseils portent sur la partie défensive du farming. Vous tentez de garder vos ressources le plus longtemps, le temps d’en accumuler suffisamment pour faire vos améliorations.

Mais comme je le dis plus haut, farmer ne signifie pas que vous n’attaquerez plus. Au contraire, lapartie offensive joue un rôle primordial dans l’augmentation de votre stock de ressources.

Comment un farmer attaquera ?

Si vous êtes un peu curieux ou déjà coutumier du farming, vous verrez que, là encore, il existe des dizaines de stratégies différentes, selon les niveaux attaquants/défenseurs. Tel nombre de troupes, telle unité, tel timing. Je ne vais pas rentrer trop en détails sur ces différents points, mais aborderai une nouvelle fois les conseils de base.

Nous le lisions, un farmer sera peu regardant quand à l’évolution de ses points d’honneur. Une baisse de 50 points, aussi difficile que fut leur gain, ne sera pas une catastrophe. Partant de ce postulat, on pourra attaquer n’importe quel village, si tant est que ses ressources (ses stocks) ne sont pas trop protégées. Vous le verrez d’ailleurs, Samurai Siege regorge, surtout à un bas niveau, de joueurs qui gardent sans grosse protection des centaines de milliers de pièces et essences. Quelle aubaine !

Sans toutefois vous ruiner avec le coût de la recherche de villages ennemis (les quelques pièces ponctionnées avant chaque attaque), prenez le temps de choisir un village bien « garni ». Perdre 3000 pièces pour en gagner 250 000, c’est plutôt une bonne affaire non ?

Il est donc intéressant de se pencher sur la structure de l’armée que vous allez envoyer au front. Sans trop vouloir me répéter, il n’y a pas d’armée parfaite, mais mon conseil se résume à trois unités : samouraïs, archères et ninjas ! Ce sont les trois unités qui attaquent le plus vite, et c’est justement la « vitesse » qui va être votre maître mot. Vous ne chercherez plus à détruire les défenses, à casser les murs et à disséminer vos troupes aux quatre coins de l’écran. Envoyez du bois ! Larguez toutes vos troupes (attention aux canons quand même) devant les stocks de votre ennemi. Ne cherchez pas à économiser vos unités ni à faire dans la dentelle. Vous ne venez pour qu’une seule chose : chiper des essences et des pièces de jade. Si vous détruisez 8% du village ennemi, qu’importe ! C’est aussi ça le farming. Ah… j’oubliais, pourquoi ne pas apporter dans vos bagages quelques petits parchemins de gel, histoire de faire taire votre ennemi le temps de braquer la banque ?

Avant de terminer cet article, je dois vous parler des limites du farming. Elles sont peu nombreuses il est vrai, mais il faut en avoir conscience.

Premièrement, si vous ne faites plus attention à votre niveau pendant un certain temps, vous vous retrouvez avec des ennemis beaucoup trop faibles, et donc n’ayant pas un village très développé. Il vous faudra plus de patience pour trouver de quoi vous remplir les poches. Essayez donc au maximum de stabiliser votre niveau (en alternant attaques de farming et attaques « normales ») pour vous sentir à l’aise aussi bien en défense qu’en attaque.

De plus si vous êtes dans une alliance, vos compagnons de route ne vont pas forcément voir d’un très bon œil ce farming (car la baisse de points ne favorise pas le classement de votre alliance). Il faut en avertir vos chefs et attendre leur autorisation. Vous risquerez sinon l’exclusion de votre alliance ! De là à dire que le farming est une technique de solitaire…

Enfin, et ce point là est plus psychologique qu’autre chose, le farming peut avoir à moyen terme un incidence sur votre intérêt pour le jeu. Baisser ses trophées, c’est très facile. Remonter la pente l’est par contre beaucoup moins. A quoi bon avoir de très bonnes défenses et des bâtiments évolués si vous flottez longtemps dans les bas-fonds du classement ? N’oubliez pas que l’intérêt principal du jeu, quoiqu’on en dise, c’est toujours la première place ! Comme je le mentionne au tout début d’article, tout ce travail d’augmentation de ressources aura forcément un effet positive pour le futur de votre village. Mais ne perdez jamais votre fibre belliqueuse !

Screenshot du joueur Cantbeatjosh. Ne pas tenir compte des différences d’écran de jeu.

Screenshot du joueur Cantbeatjosh. Ne pas tenir compte des différences d’écran de jeu.

Commenter cet article

Gu 12/03/2014 00:01

Merci beaucoup pour cet article très instructif. Je ne connaissais pas du tout et j'en appnd autant. Je pensais que ceux qui isolait leur chateau c'était simplement pour éviter de se faire raser leur ville et donc ne pas faire en sorte que leur ennemi reparte avecv le total de points d'honneur